Le bloc-notes de la formation massage

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Tag - Delphine (S-6)

Fil des billets - Fil des commentaires

lundi 19 mai 2008

Brainstorming vert

Bonjour à tous, je viens de recevoir un mail de Martine concernant l'augmentation du prix de l'essence. justement, je suis actuellement en pleine réflexion avec mon mari sur l'évolution de nos modes de vie, de transport, d'habitat, de pouvoir d'achat, etc. Les prévisions sont bien pires que ce qui est dit dans le mail : le prix du gasoil va passer à 2,50 euros/L d'ici 6 mois à deux ans. Se déplacer va devenir un luxe, une préoccupation majeure. Moi j'ai lu que les énergies fossiles étaient presque épuisées, et que d'ici 50 ans il n'y aura plus de pétrole. Les gens vont se tourner vers d'autres moyens de transport, et changer de voiture, notamment pour l'électrique, qui n'est pas tout à fait au point maintenant mais qui le sera très vite( je suis allée voir des sites : l'autonomie est de 250 km pour le moment, mais il faut 5 à 8 h de recharge batterie). Le marché des voitures d'occasion sera saturé d'ici peu, dès que les modèles électriques seront prêts. De plus en plus de personnes ne voudront plus de la voiture à moteur thermique. La solution gaz liquide n'est pas idéale non plus, le cours du gaz suivant celui du pétrole. Et j'espère que vous êtes au courant des ravages que fait le carburant "vert", en déforestant des zones forestières ou agricoles, affamant encore plus les populations du Sud par la pénurie de céréales et l'augmentation démente de leur prix. Vous avez remarqué comme les champs de colza, si jolis, se sont multipliés ces derniers temps ? Moi ils me font froid dans le dos... Voilà pour nos réflexions du moment, à alimenter si vous avez d'autres infos. J'ai pensé que la diffusion de nos idées sur le blog était un bon moyen pour toucher beaucoup de monde à la fois. Je vous embrasse tous bien fort, à très bientôt Delphine

lundi 10 septembre 2007

Balade d'automne

http://rimarchives.free.fr/agenda-sante.htm Par cette adresse je vous invite tous à une belle balade en forêt virtuelle, où les arbres sont des personnes, des métiers, des passions, et où chacun de vous trouvera forcément un point de vue, une émotion, une réponse ou une question qui le touchera. C'est en cherchant des renseignements sur Jean Claude Secondé, dont on m'avait dit qu'il formait au magnétisme, que je suis tombée sur cette page offrant les coordonnées et les sites de nombreux thérapeutes, relaxologues, osthéopathes, mediums, astrologues, tous à Paris, qui tous animent la radio "Ici et maintenant" sur le 95,2. Rien que le titre de cette radio, tout un programme...Donc je me suis perdue avec délices dans cette forêt aux arbres aussi différents qu'attrayants. J'ai aimé de trouver réunis ces soigneurs d'âme. Quelle richesse ! A vous maintenant si le coeur vous en dit, j'attends vos impressions! P.S : Le site qui parle d'amour de soi rejoint les enseignements du livre de Guy Corneau "le meilleur de soi", notamment sur les peurs qui enferment notre vrai moi, et il y a aussi des touches de Neale D. Walsch avec l'idée que "les pensées sont créatrices".

dimanche 21 janvier 2007

Massage en Guyane

Bonjour, mes amis masseurs ! Quel plaisir de vous lire sur le blog, de revoir vos prénoms et de sentir le lien entre nous… J’espère que l’année a bien commencé pour vous et que l’amour guide vos pensées et vos gestes. Il y a une chanson de Jean-Louis Aubert qui dit : « le jour se lève encore…même pâle, l’aube se lève, encore, encore ! ! »Je l’écoute quand rien ne va plus, elle montre l’espoir. Pour moi, c’est le retour tout frais de Guyane, avec là-bas l’arrivée de Christophe comme un héros, la joie des retrouvailles, l’intensité des partages avec tous les rameurs autour de cette incroyable expérience, la découverte du pays, et… l’occasion enfin assouvie de masser dans des conditions de rêve. Eh oui, je me suis lancée et ça a été formidable dans les deux sens. Je tenais à partager ma joie avec vous, et vous avez tous été avec moi quand j’ai vécu ça : imaginez un camp aménagé superbement au bord d’un fleuve en pleine forêt amazonienne, une végétation luxuriante, des maisons appelées « carbets » disséminées dans un grand espace vert entretenu, avec des hibiscus, des frangipaniers, des bananiers, des citronniers, et tout et tout. La nuit tombée, la chaleur, les bruits intenses de la forêt tout autour de nous, les étoiles littéralement phosphorescentes, la fin d’un bon repas (ti punch y compris !). C’est là que j’ai proposé des massages au groupe de cette excursion, il y avait environ 20 personnes : les rameurs, les conjoints, les organisateurs de l’excursion, les skippers du voilier accompagnateur de la course. J’avais hyper le trac, personne ne savait vraiment que je me formais au massage, mais je me suis jetée à l’eau et j’ai dit que j’avais besoin de cobayes et là j’ai été étonnée de voir que tout le monde a été enthousiaste et ravi de se proposer. Alors je me suis installée dans un carbet : c’est une maison ronde en bois, sur pilotis, avec un toit de palmes et un parquet en bois. Il y avait des tables basses, j’en ai rapproché deux, je me suis dit que ça ferait l’affaire, tant pis pour mon dos. Pour la lumière, j’ai allumé des tas de bougies qu’il y avait là. J’avais pensé à apporter mon huile de massage…avec une petite idée derrière la tête, mais beaucoup de timidité. Niveau confort, c’était pas moëlleux, j’avais juste une serviette de plage pour tout matelas (car nous dormions dans des hamacs), mais l’environnement était totalement divin. Mon premier « client cobaye » est arrivé, et vu l’heure déjà tardive et la fatigue, je n’ai pas fait de massage total, surtout qu’il y avait une véritable liste d’attente ! j’ai donc juste massé le dos et les pieds, mais quel bonheur mes amis ! ! Tout m’est revenu en tête, nos émotions, nos fous rires, notre concentration, notre plénitude, et je me suis sentie confiante, assurée, sereine, efficace, à ma place, pro quoi ! J’ai massé 4 ou 5 personnes d’affilée, dans une ambiance irréelle, presque mystique, toutes ces bougies, ces paroles chuchotées car tous les bruits s’entendent, la chaleur moite, ma joie d’être là…et puis dodo, fourbue mais la tête dans les étoiles, et une légère envie de me faire masser les lombaires par…Manu, au hasard ! !.

 Le lendemain matin, idem, avec aussi de la relaxation coréenne. J’ai été étonnée et émue des retours qu’on m’a donnés. J’avais demandé aux massés de m’aider en me disant ce qui était bien ou moins bien, si les appuis et les pressions étaient agréables ou pas assez forts, etc. Je voulais tout savoir, surtout qu’il y en avait certains qui s’étaient déjà fait masser, notamment en Thaïlande avec masseurs qui utilisent beaucoup les pieds. Mais comme je vous dis, les retours ont été géniaux, que du bien-être ressenti, du lâcher-prise et de la délectation surtout pour les rameurs qui en avaient bavé pendant un mois et demi. Et pour moi donc ! Un pur plaisir. Je sais bien que ces conditions ont été exceptionnelles et ont beaucoup contribué au côté merveilleux du ressenti masseur/massé, mais je me réjouis de la chance qui m’a été offerte, je m’en suis repue, et surtout je voulais la partager avec vous qui comptez tellement dans ce parcours. Maintenant je me sens beaucoup plus forte pour la suite, je me sens bien plus capable de proposer d’autres massages là où je vis, dans des conditions certes plus « normales » (brrr, je n’aime pas ce mot…). J’espère que vous avez aussi ressenti ce que j’ai pu vivre grâce à mes mots, que je ne vous ai pas barbé par la longueur, mais j’avais besoin de vous, car vous seuls pouvez comprendre ça. C’est vrai qu’on est comme une famille, avec des mamans, des frères, des cousines, des sœurs, des tontons, s’y reconnaîtront qui voudront ! ! Je vous embrasse bien fort, à bientôt. Delphine