"Mais il y a aussi, dans le développement d'un être humain, des injonctions qu'il se donne à lui-même, des interdits, des censures, ou même des défis qu'il est le seul à s'imposer. Ce sont, le plus souvent des moyens de défense pour faire face à une situation de crise ou de stress, ou a un événement traumatisant qui a brutalement envahi l'espace de vie, auquel certains répondent par l'équivalent d'une politique de terre brûlée pour éviter de succomber ou de tomber plus bas. Ces censures, ces interdits transformés en moyen de défenses sont nécessaires peut-être au moment où on se les impose, ils sont des protecteurs, des consolateurs utiles, mais ils vont se révéler être, par la suite, de véritables carcans, d'insupportables prisons qui enferment et inhibent les potentialités réelles..... Chez certains tout se passe comme s'il était important de réveiller le diable qui est présent en eux et qui va les déstabiliser, et leur donner également le sentiments qu'ils sont vivants, puisque en difficulté ou en souffrance"

A qui ferais-je de la peine si j'étais moi-même ? J Salomé