Le bloc-notes de la formation massage

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

vie de la session 7

Fil des billets - Fil des commentaires

dimanche 13 avril 2008

En attente de vous revoir

Dans quelques jours, nous nous retrouvons pour affiner notre ressenti, et c'est avec joie que je partagerai ces trois jours avec vous, mes proches de la session 7, et ceux que je ne connais pas encore. Revoir Aline et son équipe, les délices de la Parenthèse , et nos chers formateurs qui le temps d'un partage seront nos guides... A tout bientôt, Julie.

mercredi 2 avril 2008

Nouvelle certification

Juste pour vous informer que l'équipe vient de délivrer un certificat de formation à Carole, de la Session 7, suite à la validation de son mémoire et article.


Toutes nos félicitations.

lundi 3 décembre 2007

subtil lemniskate

Tout d'abord, mon ressenti n'engage que moi!

Expérience à partager suite au lemniskate Carole/Julie.

Dans ce massage et avec les lumières de Julie, j'ai accédé pour la première fois à mon corps dans sa totalité et dans sa matrice.

J'ai compris tout le trajet de l'énergie dans les fluides. En quelque sorte, comment utliser le lemniskate pour s'auto-guérir. J'ai compris comment on pouvait se déprogrammer (le moindre huit dans le mauvais sens et je comprends que mon corps le refuse de suite, comme si c'était pas logique) donc aussi comment se re-programmer.

Découverte, j'ai l'impression d'en comprendre toutes les subtilités. Je m'amuse, joyeuse et forte de cette découverte. A quel moment envoyer l'énergie dans le huit, comment varier le rythme, ressentir l'impact sur le corps, l'inclinaison des doigts.

Je comprends l'utilisation du cerveau droit, ce que ça déclenche chez moi, intinct, intuition, j'ai l'impression de graver.

S'il y a un protocole, dans le cerveau droit tout devient logique, ça suit le corps et ses mouvements intérieurs.

Sur le huit du front, j'ai l'impression d'entrer en auto-hypnose, mais suffisamment controlée pour que je puisse me réparer avec l'énergie qu'on me diffuse. Je reste vigilante, j'ai compris qu'un huit à l'envers provoquait l'effet inverse sur moi. En moi, j'ai toujours eu de grandes capacités d'auto-guérison, le lemniskate m'apporte une carte supplémentaire. Mes dons médium se sont réouverts suite à ce massage, mais différemment, nouveaux flash, nouvelle communication avec moi-même. Passionnant!

J'avais eu un flash sur le mot lemniskate sur le site de Manuel, maintenant je comprends pourquoi!

Vive les aventures intérieures!!!!!!

 

mercredi 7 novembre 2007

A propos de l'EMDR

Alors, j'ai saisi la balle au bond, de ce qui est sorti à la dernière session, cette très forte émotion qui m'a littéralement submergée.
Et j'ai été travailler à partir de ce "matériel" émotionnel avec ma thérapeute en approche EMDR, histoire d'en rencontrer les racines.
Et je ne sais pas si ça tient de la qualité du thérapeute, dans sa justesse dans le cadre, la juste distance, l'ouverture à l'autre et avec sa sensibilité humaine, si ça tient de l'outil qu'est l'EMDR, et/ou du travail de déblayage que j'ai fait depuis toutes ces années. Mais, et ça fait plusieurs fois que je l'expérimente, en tout cas, c'est puissant!
J'ai envie de vous parler de cette technique d'approche, encore peu connue apparemment.
En fait, en très gros et très rapide, on part de l'idée que l'être humain à un pouvoir d'autoguérison, tant sur le plan physique que sur le plan psychologique.
Et qu'au cours de sa vie, ce même être humain est confronté à différents chocs, physiques (accidents ou maladies) ou émotionnels.
Et quand un de ces chocs est très puissant, c'est comme dans un circuit électrique quand il y a surcharge, il y a "pétage de plomb", ce qui bloque le processus naturel d'autoguérison. Alors, après une certaine préparation, on demande au patient de ce reconnecter à la scène de l'évènement traumatique tout en lui faisant faire des mouvements oculaires, ce qui permet de débloquer ce processus et l'intégration, la guérison du choc.
A l'heure actuelle, alors que de nombreuses études ont été faites à la demande de Francine Shapiro, initiatrice de cette approche, on ne s'explique encore pas comment ça marche, (on parlerait d'"une reconstitution de la mémoire profonde du même ordre que celle qui se produit dans le sommeil paradoxal, où le dormeur connaît des mouvements oculaires analogues", extrait de la 4ème page de couverture du livre "Des yeux pour guérir" de Francine Shapiro), mais ces mêmes études constatent que ça marche… Et je peux en témoigner. C'est soft, rapide, efficace.
Voilà en gros, très gros.
Pour ceux qui en veulent plus : http://www.emdr-france.org/
http://ambreproductions.net/EMDR/OLD/DocumentspoursiteEMDR/Fichierutilises/PrefaceShapiro.pdf
et le livre que j'ai lu (y en a d'autres, mais je ne connaîs pas) : "Des yeux pour guérir" de Francine Shapiro et Margot Silk Forrest.
Mais, et je vais me répétée, quoi qu'il en soit, ça reste une technique, un moyen, un outil. Et je reste persuadée que l'efficacité du travail dépend beaucoup plus de la qualité, de la netteté du thérapeute, et bien sûr de la volonté, du courage, de la préparation du patient, et donc de la relation patient-thérapeute.

jeudi 30 août 2007

Deux nouvelles énergies à découvrir

  

      En attendant de vous revoir avec Sook le 24 septembre, je voulais vous souhaiter une belle fin d'été.

      Eric ayant confirmé son souhait de ne pas poursuivre le module 2, et Sofiane étant toujours indisponible, j'ai intégré deux nouvelles personnes pour le module des massages holistiques.

      Il s'agit de Blaise, qui était plus intéressé par cette approche que par les massages physiques. Et de Laurence, qui a voulu faire la formation dans une version intensive en regroupant les modules 2 et 1 sur la même période.

     J'espère que vous partagez mon empressement de les rencontrer. D'ici nos retrouvailles, bons massages à tous !

dimanche 17 juin 2007

plongés dans la piscine

que la grâce qui m'a été donnée vous soit rendue
c'est de vous que je parle mes bienfaiteurs,
généreux donateurs, passeurs des savoirs, bienfaisants écoutants
que la grâce qui m'a été donnée soit transmise.

chaque temps son ressenti,
chaque matin sourire à la vie et aux autres
si peu autres que moi même

fraternité, sororité bien sur de l'amour,
doucement des amitiés
vagues et ressacs
nous sommes eaux natales,
énergies vitales en douce corrélation d'étoiles
que la grâce qui m'a été donnée
coule en moi en chacun de vous de nous

que la grâce que je ressens resplendisse en éclats vibrants
une rivière, un flot impatient, un lac au jour éclatant
que la grâce qui nous est donnée sans cesse transportée
un flux, un ressac, une ombre effleurée

mes mains dansent et nous délivrent

c'est ma fille et mon amie qui parleront de moi, de nous

Méline ma fille
Quel bonheur de lire ces mots!
J'en suis toute émue car c'est cette gratitude là que tu mérites!
Tu sais donner tant de générosité spontanée, d'amour simple et dénué du besoin de retour...
Une telle énergie à protéger, à dorloter, à couvrir d'amour comme si celui qui a pu te manquer pouvait être remplacé par tout ce que tu es capable de donner aux autres...
Il est évident que tu es un rayon de soleil et depuis longtemps je ne l'avais pas vu briller aussi fort!!
Tu rayonnes à distance !!!
Je suis ravie, heureuse, comblée de savoir qu'enfin les gens que tu croises, les rencontres, les expériences partagées sont à la hauteur de ce que ton coeur est capable d'offrir !
C'est vraiment une joie de te savoir valorisée, de savoir qu'autour de toi, tes compagnons du moment arrivent à communiquer sur le positif, ce qu'ils apprécient, mettent en valeur voire ce qu'ils aiment en toi!
C'est si important d'avoir des retours positifs, de la communication sur les choses qui nous font du bien venant des autres...
Tu vois ce que je veux dire ?

(oui mon amour, je vois)

Sylvie, mon amie poète astrologue
nantes le 21 mai
transportée vers Nantes, je suis encore touchée par la douceur de tes mains, porteuses de souvenirs passés et présents, futurs qui parlent de solidarité, d'amitié, de spontanéité.
Tout ce qu'on a envie de vivre, pour de bon et pas en rêves.
Au ministère de la poésie, là-haut, sous une pluie d'étoiles, un ciel constellé de petits bonheurs et de nos coeurs qui battent au rythme de l'univers, tu es recrutée, éditée et décorée de la plume océane de Neptune, dans les verts et les bleus de nos espérances.
Je te vois avec bonheur mettre le cap sur des confins intérieurs qui mènent aux brillants porphyres du sourire complice, l'amour que dis-je délicat à prononcer ...
un instant suspendu, un retour vers la lumière que tu abrites et habites ...

(merci ma sylvie de tant de douceur en retour)


que la grâce de vivre nous porte encore plus loin
pour sook et manuel
de josiane au groupe entier que mon corps et mon ont hâte de retrouver

désolé manu, toujours pas de chardons dans notre jardin mais patience !

la découverte

ça commence dans un jardin, c'est comme un jardin au printemps.
le jardin d'aline, fouillis fleuri, fragrances subtiles, jardin des bienveillances,
les fruitiers sont en fleurs, tant de correspondances venues en innocence,
nous sommes en fleurs, attente bienheureuse,
les fruits seront là à l'heure.
deux beaux tuteurs, deux roseaux agiles au vent, deux arbres en guidance subtile,
ça commence dans un jardin et nous sommes ce jardin.
je vous ai aimés, je vous ai aimées nous nous soutiendrons,

nous grandirons sofiane, tu m'as appelée philosophe et je le suis, j'ai tant appris de mes souffrances, tant vécu dans mes errances, le pardon est mon chemin.
rémi oui je suis sorcière dans l'écoute de tout ce que les cycles, les arbres, les visages me laissent lire, sorcière dans le don du soulagement et de la maïeutique, mère, femme comme toutes les autres, transcriveuse, avide d'entendre d'autres discours sur le temps qui passe et marque les corps .
hélène si légère sur mes genoux, je n'en reviens pas d'apprivoiser ce petit animal là et de sa force en retour, de l'aisance qu'elle me donne en me touchant.
un rire de carole, un baiser sur la joue, elle me laisse prendre son visage dans mes mains et c'est la vie ouverte enfin.
julie tu me repousses en souriant, tu prends mes mains pour un rejet qui n'en est pas un, je ne suis pas blessée.
et l'éclat de rire d'aurélie quand je me dis mince m'éclabousse de fraîcheur, la vie est là.
comme ton regard olivier fut beau embué de larmes, un abandon, une renonciation.
isabelle c'est mon premier abandon de corps, je n'ai plus peur, je n'ai plus honte, le don est réciproque, réconfort et amitié, nous avons été brûlées toutes deux, hier ou longtemps avant.
et oui encore ma johanne tu peux m'appeler maman, c'est pour rire et pas tant, voudras tu de moi comme compagne de chambre ? je me suis plue dans notre caillon, sans frontière.
philippe a le regard si doux, un coussin pour le coeur, parole conciliante, un geste anodin d'une main légère sur l'épaule, que te donnerais je en retour ?
tout petit éric, roulé en boule sur le parquet, détresse à peine voilée, pudeur et désir de l'autre, ton premier massage attentif à ma réticence à dévoiler mon corps régale mon attente.

déliée, apaisée et rassasiée, la grâce m'envahit dans ce dernier massage,
le toucher libéré et libérant, je danse,
je suis mes mains et mon corps et mon esprit, je suis unie, unique et réunie.

déjà vos mains me manquent, je ne me plains pas de l'absence, je la savoure en évidence
déjà vos regards s'absentent, naturellement,
le mien s'égare et voyage aussi dans vos vies
retrouver l'humaine essence, humer en abondance
c'est un printemps qui est le nôtre ouvert au vent comme un jardin

suaves confluences au temps qui est le mien
douces bienveillances d'aujourd'hui et demain

un silence se fait en respect de la présence apaisante, dérangeante, importante,
manuel est le vigilant, roseau certes, ployant sous les brises de nos larmes offertes,
déliant les emmêlés des non-dits, en démonstration magistrale des dégâts d'une absence imprévue.
la femme d'oulan bator, regard de peine sombre, ne se livre pas,
elle vibre d'énergie passante, tuteur de nos gestes, délicate conduite des chevaux,
j'en suis convaincue tu saurais mener un troupeau de tarpans, nathalie.

nous sommes à l'orée de nos possibles
ça commence comme dans un jardin où nous avons vécu hier et de tout temps
il doit bien y avoir un chardon, caché quelque part !

rémi le premier :
j'espère que tu reprends vie doucement je suis content de connaître une sorcière
je te remercie de tes différences prends bien soin de toi

johanne :
bonsoir maman de bourgogne je ne veux pas d'autre compagne pour mes nuits entre parenthèses
j'ai lu et j'ai relu tes mots

hélène :
bonjour ma princesse j'ai lu et relulu,
l'émotion est toujours aussi intense
le groupe petit nid d'amour rempli de tendresse, de respect et d'échange
hâte de te connaître davantage, par le délicat toucher du massage ainsi que nos belles discussions à nos moments de pause
tu es notre mère spirituelle, un guide vers la voie de la sagesse et de la bonté, tu as tellement à nous apprendre
j'ai été heureuse de te voir si épanouie
j'imagine ton visage resplendir de bonheur

nathalie
merci la poésie de ce groupe m'enchante et la tienne l'encense
mille mercis de tant de beauté, mille mercis de tant de bonté mille mercis de tant de danger d'accepter de se livrer
merci de me surprendre en me laissant le droit d'apprendre

hélène de nouveau :
bonjour mon rayon de soleil! j'adore ton verbe,
tes mots si touchants et poétiques, j'aimerais tellement écrire mes émotions et ressentis comme tu le fais si bien... comme tu as du le remarquer lors du stage, c'est un exercice très difficile pour moi
mais je sais au fond de moi qu'un jour je prendrais ma plume et plus rien ne m'arrêtera...
continue de m'écrire et de me faire partager ta joie de vivre, ca me fait toujours très chaud au coeur...
quand j'ai un moment de cafard je te lis et de suite je me sens mieux....
tu représentes énormément pour moi,
j'ai été abandonnée à la naissance par mes parents et ne connait pas mes origines, j'en ai fait le deuil et pour me consoler j'ai fait mon fils, seule, assez jeune.... il a 7 ans maintenant!
quand j'étais sur tes genoux, c'était merveilleux de ressentir cette protection et autant d'amour, tu es comme une mère pour moi, je pense maintenant que tu comprends pourquoi j'utilisais le mot de guide et de mère spirituelle en parlant de ta personne...
je regrette encore de t'avoir fait mal lors du massage d'effleurage et compte bien me rattraper (si tu le veux bien) lors de la prochaine session! je te fais pleins de gros bisous et calins protecteur
isabelle : Je ne savais pas qu'on pouvait peindre avec des mots...! Touchée. Et tous sonnent tellement juste, vrai, profond. Pour moi, c'est une première.

carole :
bien évidemment j'avais envie de répondre à ta première lettre ... à la fin de sa lecture j'ai fait "waouh", j'ai fermé mon ordi et me suis dis: celui là j'y répondrai quand j'aurai digéré l'émotion!
je n'ai pas pu le relire à ce jour, tous les jours je voulais y répondre, mais non, je n'y arrivais vraiment pas ...
la beauté de tes mots m'a atteinte et si je t'écris aujourd'hui c'est pour te signaler qu'en fait je préfère attendre de te voir en direct pour discuter avec toi ...
les prochaines personnes que je voudrais masser sont : toi, philippe et julie ...
au début du stage quand nous avons chacun discuté de nos motivations à faire ce stage, c'est quand tu as prononcé le mot "sorcière" que j'ai vu la femme magnifique en toi !
quand je regarde quelqu'un j'ai la faculté de regarder au delà de son apparence physique, à ce moment là je t'ai vu magnifique mais je savais que tu n'en avais pas encore conscience!
tu dois te souvenir "du toucher libérateur" ...
tu as compris ce titre à la fin du stage, moi je l'ai compris dès que j'ai eu ce livre entre les mains ...
j'espère que tu y trouveras toute la reconstruction de notre soi comme moi je l'ai trouvé...
j'attends donc avec impatience de te revoir, biz d'une autre femme qui se sens un peu sorcière aussi!

dimanche 10 juin 2007

SHIATSU - PARTAGE

Pour ceux qui seraient intéressés par le shiatsu, je voulais partagé mon stage "shiatsu familiale" animé par Caroline Bacquaert. son site: www.shiatsu-lille.fr

J'ai beaucoup aimé sa façon d'apprendre les choses, je retrouve dans le shiatsu ce que j'ai aimé dans la relaxation coréenne.

Par l'intermédiaire d'une de ses amies, elle propose aussi des petits week-end sympas dans un lieu magique parait-il (type jardin zen, à la campagne) pour pratiquer shiatsu, méditation, préparation repas bio ...

Si celà vous intéresse je me ferai une joie de vous transmettre ces programmes.

Si vous avez des info sur le shiatsu, n'hésitez pas à me les donner, celà m'intéresse dans le cadre de mon futur projet. Merci.

 

vendredi 18 mai 2007

Toc toc de la section 7

     Grâce à cette formation je peux enfin me dire que le monde dans lequel je veux vivre peux exister ... j'ai hâte de faire la connaissance de tous ceux qui sont passés par là, avec leurs couleurs, leurs émotions, leurs sensations, leurs différences, leurs richesses d'être et de vécu, leurs avenirs, et notre envie de crier " oui l'AMOUR ça existe sur Terre " ... parce que c'est CADEAU, comme dit Manu !

mercredi 16 mai 2007

Bienvenue aux stagiaires de la Session 7 !!!

Je vous souhaite de beaux partages et de belles rencontres sur ce nouvel outil qu'est le blog.

A très vite,